Navigation – Plan du site
Lu et à lire

Béatrice Borghino, Clientèle européenne pour marabouts d'Afrique noire. Du magico‑religieux dans une société moderne, Paris, L'Harmattan, 1994, 221p.

Ulrike Schuerkens

Texte intégral

1Béatrice Borghino présente un ouvrage qui semble intéresser le public car il vient d'être réédité. La problématique qu'elle discute est, en effet, un sujet d'actualité. Qui n'était pas déjà confronté à ces petits papiers distribués dans les rues de nos grandes villes par des Africains faisant la publicité pour tel ou tel marabout et qui n'était pas tenté d'en faire l'expérience ? Or, l'ouvrage laisse le lecteur sur sa faim. A partir d'un échantillon extrêmement réduit (9 personnes), l'auteur essaie de généraliser. Ceci explique les répétitions des remarques de personnes ayant fréquenté les marabouts. Pourtant, le lecteur est confronté à travers la littérature que Borghino cite à la problématique globale. A certains endroits, on ne peut s'empêcher d'avoir l'impression que cette littérature secondaire importante pour son sujet est ajoutée de surcroît, car elle ne s'intègre pas toujours dans l'argumentation du livre.

2Le lecteur est confronté à l'ensemble des phénomènes liés à la consultation des marabouts par une clientèle européenne, à des personnages attirés par la recherche de l'au‑delà, par un conseil dans une situation de crise, par une fréquentation prenant la forme d'un genre de psychanalyse, et à des comportements d'hypocrisie et de honte face à l'entourage social. Il aurait certes été préférable que l'auteur ait choisi plus de personnages directement impliqués par cette démarche ou qu'elle‑même aurait tenté de fréquenter des marabouts pour décrire son expérience à partir d'une enquête dont elle aurait été le sujet et l'objet.

3Le lecteur apprend à travers ce livre les attitudes de cette clientèle, ses attentes, ses surprises, ses dépenses et le milieu pauvre de ces marabouts. De tout se dégage une impression de leurre, de tromperie, et non pas une invitation à fréquenter ces personnages, même si la croyance aux phénomènes occultes mène parfois à des résultats positifs. Le lecteur que je suis se sentait souvent ennuyé lors de la lecture du livre qui est, en fait, un mélange entre la magie blanche et la magie noire. Il s'agit de la recherche de Béatrice Borghino face à une problématique qu'elle n'arrive pas à comprendre et que son livre prend pour sujet sans pour autant trouver une réponse suffisante. Les détails de cette fréquentation d'une clientèle européenne des marabouts donnent un aperçu du phénomène et non pas une explication satisfaisante. On aurait souhaité que l'investigation soit poursuivie et intensifiée, car le sujet choisi reste fascinant et troublant dans une société qui cherche de plus en plus dans des pratiques occultes des réponses à ses questions sur des problématiques essentielles de la vie humaine.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Ulrike Schuerkens, « Béatrice Borghino, Clientèle européenne pour marabouts d'Afrique noire. Du magico‑religieux dans une société moderne, Paris, L'Harmattan, 1994, 221p. », Bulletin de l'APAD [En ligne], 10 | 1995, mis en ligne le 19 juillet 2007, consulté le 27 avril 2017. URL : http://apad.revues.org/1301

Haut de page

Droits d’auteur

Bulletin de l'APAD

Haut de page
  • Logo LIT Verlag
  • Revues.org