Navigation – Plan du site
Comptes-rendu

A lire !

Prosper Kambiré, Histoire de vie d'un migrant : Réseaux et stratégies migratoires entre le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire, Itinéraires, Série Notes et travaux, n°42, 1994,82 pages.

L'auteur nous rappelle que la migration des êtres humains au cours de leur existence est tout aussi "naturelle" que la sédentarité et que les frontières entre "nations" sont des constructions éminemment arbitraires et conjoncturelles dans l'histoire des hommes en mouvement. En racontant l'histoire d'un villageois du Burkina Faso, Prosper Kambiré apporte un éclairage sur la manière dont la migration est étroitement imbriquée dans la vie économique quotidienne des familles et des communautés.

Olivier Leservoisier, La question foncière en Mauritanie : Terres et pouvoirs dans la région du Gorgol", L'Harmattan, 1994, collection Connaissance des hommes, 352 pages.

L'ouvrage comble un vide. Alors, qu'il n'existait aucun travail de synthèse historique et anthropologique sur le foncier en Mauritanie, Leservoisier, par son ouvrage, rapporte le résultat de plusieurs enquêtes de terrain et de données de première main, autour de l'analyse des conflits et des rapports de force autour de la terre.

Serge Theunynck, Economie de l'habitat et de la construction au Sahel, L'Harmattan, 1995, Collection Villes et entreprises, 2 volumes, 442 pages et 502 pages.

Le but de cet ouvrage est de fournir d'une part un ensemble de données socio‑économiques sur l'urbanisation des pays du Sahel permettant d'appréhender la situation et les enjeux, et d'autre part, à travers une série d'enquêtes de terrain, des données techniques chiffrées et fiables permettant de comparer les performances des trois secteurs "moderne", "informel" et "alternatif" qui constituent l'habitat des Sahéliens.

Suzanne Lallemand, Adoption et mariage. Les Kotokoli du centre du Togo, L'Harmattan, 1994, Collection Connaissances des hommes, 288 pages.

Cette enquête sur la population rurale Kotokoli au Togo permet, à travers l'étude de la vie économique, des hiérarchies pré‑coloniales, du culte des ancêtres, des liens de parenté et des arrangements matrimoniaux, d'expliquer la pratique adoptive dans une société africaine où la circulation des enfants est très courante.

Sophie Boutillier et Dimitri Uzunidis, Entrepreneurs et innovations en Grèce. L'entrepreneur révolutionnaire, L'Harmattan, 1994, Collection Dynamique d'entreprises, 190 pages.

Le livre propose une anthropologie de l'entrepreneur grec autour de la problématique de l'innovation que l'on confond trop souvent avec la "débrouillardise".

Jean‑Christophe Huet, Villages perchés des Dogons du Mali. Habitat, espace et société, L'Harmattan, 1994, Collection Géographie et cultures, 192 pages.

L'ouvrage aborde à la fois les aspects géographiques, symboliques, spatiaux du pays dogon et propose des interprétations inédites. A travers l'habitat, c'est toute la société que l'auteur appréhende et ses rapports à l'espace qu'il précise.

Sadamba Tcha‑Koura, Formation d'une élite paysanne au Burkina Faso, l'Harmattan, 1995, Collection alternatives rurales, 204 p.

Ce livre fait une analyse de la paysannerie burkinabè (province du Sourou) en pleine transformation. Du "paysan affamé et parasité" on trouvera dans cet ouvrage une autre vision : celle du "paysan New Look, réclamant vidéo, téléphone, etc".

Yves A. Fauré et Stephen Ellis (sous la direction), Entreprises et entrepreneurs africains, Karthala‑ORSTOM, 1995, Collection Hommes et Sociétés, 640 pages.

Composé de 43 contributions, couvrant l'ensemble des pays au sud du Sahara, cet ouvrage propose une synthèse sur l'univers entrepreneurial africain.

Yves A. Fauré, Petits entrepreneurs de la Cote d'Ivoire. Karthala, 1994, Collection Hommes et sociétés, 392 pages.

Cet ouvrage consigne les résultats d'enquêtes réalisées auprès de 446 petits et moyens entrepreneurs ‑artisans et manufacturiers, commerçants et prestataires de services ‑installés dans différentes villes de Côte d'Ivoire.

Monique Bertrand, La question foncière dans les villes du Mali. Marchés et patrimoines. Karthala, 1994, Collection Hommes et Sociétés, 328 pages.

À partir des trois chefs‑lieux méridionaux du pays, l'ouvrage décrit les modes d'insertion résidentielle des citadins maliens. Au delà des limites juridiques, financières et techniques, sont examinées les pratiques locales d'appropriations des parcelles à bâtir, les marchés fonciers, les conflits de transmission de la terre.

Les Apadiens ont publié 1

‑ Les effets socio‑politiques de la démocratisation en milieu rural au Bénin. Rapport de recherche, 2 tomes, environ 900 pages.

Ces rapports d'un projet de recherche réalisé par des Apadiens au Bénin en 1991 et 1994 peuvent être commandés chez :

Thomas Bierschenk ‑ Université Hohenheim (490D) ‑ D‑70593 Stuttgart, Allemagne ‑ Fax : +49 ‑ 711 ‑ 459 ‑ 3864.

Jean‑Pierre Jacob et al., "Guide d'approche des institutions locales (GAIL) Méthodologie d'étude des acteurs locaux dans le monde rural, Itinéraires, Série notes et travaux, n°41, 1994, 40 pages.

L'ouvrage propose des outils méthodologiques permettant une approche guidée des institutions locales. Il s'adresse aux chercheurs, aux experts et aux cadres du développement qui ne sont pas spécialistes des problèmes institutionnels. Il offre aussi une série de .définitions, des moyens pour le repérage, une grille d'enquête et des appuis pour l'analyse.

‑ L'appui institutionnel au Niger : résultats d'un atelier de réflexion organisé conjointement entre 17nstitut de recherche en sciences humaines (IRSH) de Niamey et l'IUED, Itinéraires, Série Pratiques et réflexion, n° 5, 1994,62 pages.

L'appui institutionnel comme nouvelle stratégie de coopération au développement constitue une question de grande actualité. Ce document est le résultat d'un atelier de réflexion sur l'appui institutionnel qui s'est tenu à Niamey en mai 1994.

Marc Poncelet, Une utopie post‑tiersmondiste. La dimension culturelle du développement. Préface de Michael Singleton, L'Harmattan, 1994, collection Alternatives rurales, 366 pages.

Ce livre tente de restituer la genèse de l'utopie culturelle, souligne ses contradictions et interroge ses promesses.

Béatrice Borghino, Clientèle européenne pour marabouts africains. Du magico‑religieux dans la société moderne, L'Harmattan, 1994, 220 pages.

L'auteur enquête sur la clientèle européenne attirée par les services des marabouts africains, pour découvrir les raisons de telles démarches, ainsi que les représentations qu'ont ces populations des cultures africaines.

Ulrike Schuerkens, La colonisation dans la littérature africaine, L'Harmattan, 1994, Collection Critiques littéraires, 270 pages.

L'auteur tente, à travers une analyse de textes littéraires francophones et anglophones de comprendre la réalité coloniale en Afrique. Ce faisant, elle pose la question de l'utilisation de ce type de corpus par l'anthropologie.

Robert Cabannes, Jean Copans, Monique Selim, (sous la direction), Salariés et entreprises dans les pays du Sud. Contribution à une anthropologie politique, Karthala‑ORSTOM, 1995, Collection Hommes et Sociétés, 464 pages.

Ce livre qui comprend 19 contributions, sous forme d'études de cas d'Afrique noire, d'Amérique latine et d'Asie, révèle l'extrême diversité des situations locales, nationales ou continentales des marchés du travail, des types d'entreprises ou des travailleurs et enfin des mouvement syndicaux et ouvriers. Il conduit à une remise en cause de plus en plus radicale de l'homogénéité supposée des pays du sud, comme des centres industriels et capitalistes.

Chantal Rondeau, Les paysannes du Mali, Karthala, 1994, Collection Hommes et Sociétés, 368 pages.

Ce livre démontre que, malgré leur position inférieure, les paysannes maliennes arrivent à se ménager des marges de manœuvre et des espaces de liberté. L'argumentation s'appuie sur trois études de cas, en pays dogon, minyanka et senoufo, à partir d'enquêtes de terrain réalisées auprès de 188 paysannes maliennes, selon une approche pluridisciplinaire.

Peter Geschiere, Sorcellerie et politique en Afrique. La viande des autres, Karthala, 1995, Collection Les Afriques, 303 pages.

Le but de ce livre est d'explorer, en partant de quelques exemples camerounais, comment la "modernité" de la sorcellerie ‑ sa permanence dans les contextes nouveaux ‑marque les développements politiques de l'Afrique contemporaine.

Jean‑François Baré (sous la direction de), Les applications de l'anthropologie, Karthala, 1995, Collection Hommes et Sociétés, 234 pages.

Les études réunies dans ce livre s'interrogent sur les possibilités d'un transfert d'informations recueillies dans le cadre des recherches anthropologiques vers des acteurs économiques et sociaux en vue de leur application dans des domaines tels que l'entreprise, les minorités, l'aide au développement, la santé publique et la recherche biomédicale.

Notes

1Nouvelle rubrique concernant les ouvrages qui nous ont été annoncés, publiés par des apadiens et qui peuvent faire l'objet d'un compte‑rendu dans les Bulletins suivants.
Haut de page
  • Logo LIT Verlag
  • Revues.org