Navigation – Plan du site

Hommage à Séverin Cécile Abéga

La pédagogie par le vécu
Noël Solange Ngo Yebga, Estelle Kouokam Magne et Odile Christiane Ossanga
p. 3-8

Texte intégral

1La rencontre : pour la plupart d’entre nous, elle s’est faite dans les campus universitaires. Lorsque nous nous retrouvions entre étudiants, plusieurs de nos camarades nous regardaient à la fois avec dédain et commisération. La raison d’une telle attitude était simple : nous faisions partie de ceux qui obtiendront plus tard à la fin du parcours universitaire « les diplômes les moins prestigieux » parce que nous étudions la « tradition ». On se souvient de l’un de nos enseignants qui nous rappelait, étudiants en première année que « si vous voulez des diplômes faciles et sans valeur, allez en anthropologie ».

2Séverin, ton vécu parmi nous, dans les campus, dans ton laboratoire de recherche et dans les programmes de recherche, témoigne de ton souci de transmettre ton savoir par  ta vie de chercheur, par la simplicité du regard pour l’autre et  par l’amour pour son travail, trois postures qui illustrent aussi fort bien l’originalité de ta méthode : la pédagogie par le vécu.

3Néophytes et naïfs que nous étions, nous ne comprenions pas toujours le sens de certains faits. Des bourdes, on en commettait toujours et tu savais en profiter pour donner un conseil et même nous chahuter. Nos interminables échanges dans ton bureau à l’Université Catholique d’Afrique Centrale, communément appelé par tous « IRSA », donnaient les occasions pour nous d’apprendre et pour toi de transmettre. Autant tu nous conseillais toujours de ne négliger aucun informateur car  « l’information peut venir de n’importe qui », autant tu ne cessais de répéter que « les sujets et les questions de recherche ne viennent pas uniquement des constructions savantes ».

4Ces trois expressions - la recherche de l’information par l’observation, la simplicité du regard et la disponibilité, le partage du savoir et l’amour du travail - ont retenu notre attention et résument le bref mais riche apprentissage dont nous avons bénéficié auprès du Professeur.

  • 1 TPPT Deux programmes de recherche intitulés respectivement : Traiter et/ou prévenir. Mères, enfants (...)

5La recherche de l’information par l’observation : nous la vivons avec toi dans nos différents séjours sur le terrain. Ceci nous rappelle une bourde à Kribi au cours d’une étude sur le paludismeTP1PT. Nous devions rencontrer le médecin. Le bureau de ce dernier nous avait été indiqué. Lorsque nous nous y sommes rendus, nous avons laissé à l’entrée une femme à l’aspect rébarbatif selon nous, avec un doigt ceint d’un cataplasme de plantes pétries.

6Sans accorder un seul regard à cette femme, nous poursuivions notre route tandis que toi, tu t’es retourné vers elle pendant quelques instants. Quelques minutes plus tard, nous revenions sur nos pas pour t’annoncer que le médecin était absent car son bureau était fermé. Sans prendre congé de ton interlocutrice, tu nous as répondu : « Je sais » et en désignant cette dame, tu avais ajouté : « elle me l’a dit, elle est sa collaboratrice ». Nous étions toutes confuses. Une fois que nous étions hors de portée de cette femme, tu nous as posé cette question : « qu’avez-vous remarqué ? ». Nous avons naïvement avoué rien d’exceptionnel ni de spécial.

7Avec un sourire ironique qui ne te quittait pas en de pareilles circonstances, tu avais repris « n’avez-vous pas vu le doigt de cette femme ? Elle souffre d’un panaris, elle est la collaboratrice du médecin qui lui a prescrit un traitement. Pourtant, elle se soigne aussi avec des herbes. Ne voyiez vous pas un mélange de genre qui illustre fort bien le choix de recours ainsi que le pluralisme thérapeutique ?».

  • 2 TPPTProgramme de recherche intitulé « Exploitation des écosystèmes et aménagement des ressources da (...)

8Et que dire de l’épisode de « la sauce pimentée » dans la plaine tikarTP2PT ! Une de tes connaissances nous avait servi un repas donc la sauce était excessivement pimentée. Ni toi, ni nous ne consommions du piment habituellement. Tu fus néanmoins le premier  à te servir et tu mangeas cette sauce avec un tel appétit que nous avions la conviction qu’elle n’était pas épicée. Mais quelle ne fut pas notre surprise en prenant la première cuillerée. Ce qui nous fit pousser un horrible cri. L’une de nous ne manqua pas de te faire part de son mécontentement car ton attitude l’avait trompé. Ta réponse fut simple « a-t-on le droit de refuser de manger un repas gracieusement offert si pimenté soit-il ? Relisez Marcel Mauss ». Tout de suite, il nous revint à l’esprit ce passage : « refuser de donner, négliger d’inviter, comme refuser de prendre, équivaut à déclarer la guerre ; c’est refuser l’alliance et la communion » (Mauss, 1989 :162)

9L’une des spécificités de ta pédagogie a toujours reposé sur la confiance totale  en les capacités de tes étudiants et l’abolition de la distance habituelle dans le milieu universitaire surtout « en contexte camerounais » entre étudiants et enseignants. Ce qui traduisait ton humilité et ton accessibilité.

10La simplicité du regard et la disponibilité pour l’autre: tu n’as pas hésité à nous présenter comme « des collègues ». Cette familiarité ne nous a pas toujours valu des compliments de la part de certaines personnes ; parfois des surnoms tels « tes collègues aux petits pantalons » nous étaient affublés. Mais cela ne t’a jamais découragé. Bien au contraire, tu as institué des codes de vie entre « nous ». Ce qui a d’ailleurs facilité le passage du vouvoiement au tutoiement dans tes relations avec tous les étudiants, preuve une fois de plus que  la modestie et la rupture avec des conventions sociales étaient  tes vertus cardinales.

11Cependant, cette attitude bienveillante et paternelle  n’a jamais occulté « ta rigueur » et « l’amour du travail bien fait » qui te caractérisaient. C’est d’ailleurs avec beaucoup d’appréhension que nous attendions tes remarques. Des observations du genre « c’est bon, tu peux déposer ou tu peux l’envoyer » sans insultes ni cris,  sonnaient la fin de longues heures d’attente et des nuits d’insomnies pour la plupart d’entre nous.D’ailleurs, tu n’as ménagé aucun effort pour nous permettre de nous améliorer, en mettant à notre disposition et gratuitement tes « espaces et matériels personnels de travail ».

  • 3 TPPT Ces thématiques sont relatives aux différents programmes de recherches dans lesquels il a été (...)

12Partage d’un savoir et amour du travail : ton domicile était devenu notre bibliothèque, notre lieu de travail. Acculés par les délais, nous avions la latitude d’y passer la nuit. C’est tout naturellement que tu nous rappelais : « tu as la bibliothèque, tu as les ordinateurs, tu as de l’encre pour tirer ton travail, tu as un lit pour dormir, qu’est-ce qu’il te faut de plus ? J’attends ce travail le matin ». Pour la plupart d’entre nous, les prémices de nos travaux de recherche et publications portent également sur tes thèmes de prédilection tels que : l’interaction entre l’homme et son environnement, la sexualité, la société civile, le genre et la santéTP3PT.

13Cher Professeur, malgré les contraintes contextuelles, ton objectif était de mener une « recherche de qualité », de donner aux étudiants le goût de la recherche, de susciter le dépassement de soi pour réaliser « des travaux de recherche de qualité » et de  faire la différence par son travail personnel. Tu as réussi à démystifier la recherche et à la rendre accessible à tous. Ton engagement pour les étudiants à travers le suivi, le soutien de leurs candidatures pour les bourses d’études et de formation, leur insertion dans des programmes de recherches, montrent une fois de plus ta générosité et ta passion pour le travail.

14Ta pédagogie par ton vécu restera, pour nous et pour les générations des étudiants, le témoignage d’un enseignant de rang magistral.

Bibliographie thématique de Séverin Abéga

L’homme et son environnement

151999, Adzala, espèces et espaces dans la forêt badjue,Presses de l'Université de Yaoundé

162000, Les choses de la forêt. Les masques des Princes Tikar de Nditam, Yaoundé, Presses de l'UCAC.

172005, Moustiquaire et paludisme : une problématique au croisement entre santé, environnement et culture (en collaboration avec N. Vernazza-Licht, M. Mbetoumou) papier présenté à l'Université Paul Sabatier, Toulouse III & à l'Université Le Mirail Toulouse II, Centre d’anthropologie, le 28 mai 2005 à la Session d'Ecologie Humaine.

La sexualité

181997, « Images du corps et manipulations sexuelles chez les Tikar du Mbam (Cameroun) », L'Homme, 144 : 31-49.

191997, « La sexualité des jeunes au Cameroun », Cahier de l'UCAC, 2 : 73-92

201998, “Changing Gender Relations among Young People : The Global Challenge for HIV/AIDS Prevention”, Critical Public Health, Vol.8, n°4 : 291-309, en collaboration avec Dowsett, Aggleton, Jenkins, Marshall, Runganga, Schifter, Tan, Tarr.

211999, « Apprentissage de la sexualité avant et pendant la puberté chez les jeunes camerounais », Bastidiana, 27-28 : 185-200.

222006, « Le premier rapport sexuel chez les jeunes filles de Yaoundé », Cahiers d’Etudes africaines, XLVI (1), 181 : 75-93.

La société civile

231999, « La société civile, un partenaire sûr dans la lutte contre la pauvreté au Cameroun », Communautés africaines, 70 : 8-11.

241999, Société civile et réduction de la pauvreté au Cameroun, Yaoundé, éditions Clé.

252008, Le retour de la société civile en Afrique, Yaoundé, PUCAC

La santé

262001, « Hiérarchies sociales et enjeux de santé dans une société à économie de plantation au Cameroun », Réseau Anthropologie de la santé, bulletin n° 2, Les professionnels de la santé : pratiques, identités et déontologie : 27-36, en collaboration avec Bley, Pagezy et Vernazza-Licht.

272001, « Sida et gestion de la santé des travailleurs dans une plantation au Sud-Cameroun », Le journal du sida et de la démocratie sanitaire, 138 : 29-33, en collaboration avec Vernazza-Licht, Bley et Pagezy.

282001, “Multicentre study on factors determining differences in rate of spread of HIV in sub-Saharan Africa : methods and prevalence of HIV infection”, AIDS, Vol. 15 : 5-14, en collaboration avec Buvé, Caraël, Hayes, Auvert, Ferry, Robinson, Anogou, Kanhonou, Laourou, Akam, Zekeng, Chege, Kahindo, Rutemberg, Kaona, Musonda, Sukwa, Morison, Weiss et Laga.

292001, “Commercial sex and the spread of HIV in four cities in sub-Saharan Africa”, AIDS, Vol. 15 : 61-71, en collaboration avec Morison, Weiss, Buvé, Caraël, Kaona, Kanhonou, Hayes, Chege, Hayes.

302001, “Multicentre study on factors determining differences in rate of spread of HIV in sub-Saharan Africa: summary and conclusions”, AIDS, vol. 15 : 127-131, en collaboration avec Buvé, Caraël, Hayes, Auvert, Ferry, Robinson, Anogou, Kanhonou, Laourou, Akam, Zekeng,  Chege, Kahindo, Rutemberg, Kaona, Musonda, Sukwa, Morison, Weiss and Laga.

312005, « Qualité de vie des travailleurs et exposition à la maladie dans une plantation agro-industrielle du Sud Cameroun : approche anthropologique », Cadre de vie et travail, les dimensions d’une qualité de vie au quotidien (Daniel Bley, ed.), Aix-en-Provence, Ecologie Humaine/EDISUD : 201-218.

322005, « Moustiquaire et paludisme : une problématique au croisement entre santé, environnement et culture », papier présenté à l'Université Paul Sabatier, Toulouse III & à l'Université Le Mirail Toulouse II, Centre d’anthropologie, le 28 mai 2005, Session d'Ecologie Humaine, en collaboration avec Vernazza-Licht et Mbetoumou.

Les populations marginalisées

331998, Pygmées Baka, le droit à la différence, Yaoundé, INADES- Formation/Presses de l'UCAC

342006, La marginalisation des Pygmées d’Afrique Centrale, Paris, Maisonneuve/Afrédit.

Autres ouvrages

351987,L'esana chez les Beti, Yaoundé, Éditions Clé.

361995, Contes d'initiation sexuelle, Yaoundé, Éditions Clé.

372002, Contes du Sud du Cameroun. Beme et le fétiche de son père, Paris, Karthala

382005, Introduction à l`anthropologie sociale et culturelle, Yaoundé, Afrédit.

392007, Violences sexuelles et Etat au Cameroun, Paris, Karthala.

Publications littéraires

401980, La papaye. Nouvelle, Paris : RFI/Hatier, Larousse, EDICEF.

411982, Les Bimanes. Nouvelles, Paris, NEA, EDICEF, SCHONINGH.

421986, Entre terre et ciel. Nouvelles, Paris : NEA, EDICEF

431988, La latrine, Dakar, N.E.A.

441990, Die Viper, Théâtre, Köln : WDR.

451991, Sens Unique, Théâtre (joué par le Théâtre National aux rencontres théâtrales de Yaoundé, 1991, au Festival du Caire, 1997)

461993, Le sein t'est pris, Théâtre,Yaoundé, Clé, (Joué en 1990/1991 par Les Perles Noires. Festival de Carthage, 1991, Lauréate des Rencontres Théâtrales de Yaoundé).

472004, Le Bourreau, Paris, Dapper.

482005, Quatre fous et un écrou, nouvelle publié dans le recueil intitulé Le vengeur, Yaoundé, Proximité.

492006, Grand-mère, Estrellito le pistolero et mon bourreau, récit autobiographique, Riveneuve Continents, Revue des littératures de langue française « l’objet de la lecture », n°4, Riveneuve Editions.

502006, Une part de honte, recueil de nouvelles, Yaoundé, Proximité.

Haut de page

Notes

1 TPPT Deux programmes de recherche intitulés respectivement : Traiter et/ou prévenir. Mères, enfants et soignants face au paludisme (Cameroun, République centrafricaine, Sénégal), IRD, Ministère français de la recherche, Université de Bordeaux 2, SHADYC (EHESS-CNRS Marseille) -Fièvres, prévention et perception de l'environnement au Cameroun ( Centre René Labusquière, IRD, Ministère français de la recherche, Université de Bordeaux 2, SHADYC (EHESS-CNRS Marseille) et Centre de Formation et de Recherche en Médecine et Santé Tropicale de Marseille, en collaboration avec Marc-Eric Gruénais et Nicole Vernazza-Licht.

2 TPPTProgramme de recherche intitulé « Exploitation des écosystèmes et aménagement des ressources dans les sociétés à économie d'autosubsistance »  en collaboration avec l’Ex-ORSTOM.

3 TPPT Ces thématiques sont relatives aux différents programmes de recherches dans lesquels il a été impliqué. Certains de ces articles et des ouvrages dont nous citerons quelques uns à la fin du document, sont issus de ces travaux.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Noël Solange Ngo Yebga, Estelle Kouokam Magne et Odile Christiane Ossanga, « Hommage à Séverin Cécile Abéga », Bulletin de l'APAD, 29-30 | 2009, 3-8.

Référence électronique

Noël Solange Ngo Yebga, Estelle Kouokam Magne et Odile Christiane Ossanga, « Hommage à Séverin Cécile Abéga », Bulletin de l'APAD [En ligne], 29-30 | 2009, mis en ligne le 16 juin 2010, consulté le 20 octobre 2017. URL : http://apad.revues.org/3981

Haut de page

Auteurs

Noël Solange Ngo Yebga

UCAC/IRSA-UMR 912/INSERM/IRD-U2

Articles du même auteur

Estelle Kouokam Magne

UCAC/IRSA-UMR 912/INSERM/IRD-U2

Odile Christiane Ossanga

UCAC/IRSA

Haut de page

Droits d’auteur

Bulletin de l'APAD

Haut de page
  • Logo LIT Verlag
  • Revues.org